La Chine n'a pas l'intention d'intervenir dans les affaires intérieures de l'Australie, a déclaré mardi un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a déclaré mardi que les nouvelles lois interdiraient les dons politiques étrangers pour éviter des interférences extérieures sur sa politique intérieure, citant les "reportages inquiétants sur les influences chinoises".

"La Chine suit toujours les principes de respect mutuel et de non-ingérence dans les affaires intérieures réciproques quand elle développe une coopération amicale avec d'autres pays", a déclaré Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d'un point presse.

La Chine suivra cette politique dans la construction des relations bilatérales avec l'Australie, a ajouté M. Geng.

"Nous n'avons pas l'intention d'intervenir dans les affaires intérieures australiennes ou d'exercer une influence sur ses politiques nationales à travers des dons politiques", a expliqué M. Geng.

Il a appelé l'Australie à abandonner les préjugés et à traiter la Chine et les relations bilatérales d'une manière objective et juste.

"Les liens sains et stables entre la Chine et l'Australie servent les intérêts des deux pays. Nous espérons que l'Australie le comprendra bien", a indiqué M. Ge