Du 30 novembre au 3 décembre, la Réunion de haut niveau entre le Parti communiste chinois et des partis politiques du monde s'est tenue à Beijing. Cet événement a marqué la première activité diplomatique multilatérale depuis le 19e Congrès national du PCC. Le PCC, qui gouverne la Chine, et plus de 200 dirigeants de partis d’organisations politiques ont mené un dialogue de haut niveau avec des échanges et un apprentissage mutuel, pour parvenir à un consensus sur les tendances mondiales et promouvoir la réalisation d’une communauté de destin.

Un dialogue de haut niveau qui approfondira les échanges et la coopération entre les partis politiques du monde

En raison des différents modèles politiques, dans la plupart des pays, l’adoption de mesures laisse souvent la priorité aux intérêts partisans, et les gouvernements sont remplacés si vite qu’ils ne parviennent pas à tenir les promesses faites à l’électorat et qu’ils reviennent souvent sur les traités ou accords signés avec d’autres pays par leurs prédécesseurs. La cohérence et la persistance des partis politiques dépassent souvent la durée des mandats gouvernementaux ; ils ont des idées politiques et des propositions de long terme, ainsi qu’un certain ancrage dans le peuple. Par conséquent, l'établissement d'un mécanisme de dialogue avec les partis politiques du monde pourrait jouer un rôle complémentaire important dans la diplomatie internationale et fournir une stabilité bienvenue face au caractère changeant des relations internationales.

Lors de la cérémonie d'ouverture, le président chinois Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC, a annoncé qu'au cours des cinq prochaines années, le Parti communiste chinois invitera 15 000 membres de partis politiques du monde à venir en Chine pour des échanges. Cela signifie que le mécanisme de communication et d'échange entre les partis politiques du monde s’améliorera continuellement au cours des cinq années à venir. Le dialogue de haut niveau entre le Parti communiste chinois et les partis politiques du monde permettra sans aucun doute d’approfondir les échanges et la coopération et d’établir un poste d’avant-garde dans la communauté de destin de l’humanité.

Promouvoir la construction d'une communauté de destin

Comme l'a souligné Xi Jinping, le Parti communiste chinois est le parti qui travaille pour le bien-être du peuple chinois et qui lutte pour le progrès de l'humanité. Depuis sa fondation en 1921, le PCC a non seulement conduit le peuple à renverser les « trois hautes montagnes » qu’étaient l’impérialisme, le féodalisme et le capitalisme bureaucratique, il a établi la République populaire de Chine. Au cours des quarante dernières années de réforme et d'ouverture, la Chine est devenue la deuxième plus grande économie du monde et a sorti 700 millions de personnes de la pauvreté. Aujourd'hui, le PCC reste aussi dévoué aux idéaux communistes que jamais, et souhaite à travers ce mécanisme de dialogue et cette réunion annuelle de haut niveau avec les autres partis du monde, promouvoir l’égalité, l’ouverture, le progrès, la tolérance et le pluralisme. Cette année, des représentants de partis politiques de plus de 120 pays ont participé à la réunion, quelle que soit leur idéologie, dans le respect de ces principes.

Durant le dialogue de haut niveau entre le Parti communiste chinois et les partis politiques du monde, le président Xi Jinping a noté que la lumière du marxisme chinois moderne brille toujours et révèle un nouveau concept de civilisation humaine. Son discours a non seulement clairement exposé l’idée de « communauté de destin de l’humanité », il a retracé la nécessité historique de la formation de cette communauté et a démontré la faisabilité de cet objectif dans le cadre d’initiatives comme celle des nouvelles Routes de la soie. Xi Jinping a exprimé le souhait du PCC de renforcer les échanges entre partis politiques à travers le monde, de partager les expériences de gouvernance, d’ouvrir le dialogue et les échanges entre civilisations, de renforcer la confiance stratégique mutuelle, de faire avancer la construction d’une communauté de destin de l’humanité, et de travailler ensemble pour bâtir un monde meilleur.

Pour construire une communauté de destin, les sociétés et partis politiques doivent abandonner l’idée de transférer les problèmes à autrui, et doivent adopter une nouvelle vision de la civilisation. Le discours de Xi Jinping a exprimé aux partis politiques du monde la confiance de la Chine dans la construction d’une communauté de destin de l’humanité, une belle idée qui sera accompagnée d’actions !

Par Jia Wenshan, professeur émérite de l'École de journalisme de l'Université Renmin de Chine et chercheur à l'Institut de stratégie nationale de développement