Le Premier ministre chinois Li Keqiang a affirmé mercredi que l'inauguration du chantier de la ligne ferroviaire à grande vitesse Chine-Thaïlande en décembre dernier avait marqué une nouvelle étape dans la coopération entre les deux pays.

Lors d'une rencontre avec son homologue thaïlandais Prayut Chan-o-cha à Phnom Penh, au Cambodge, en marge de la deuxième rencontre des dirigeants de la Coopération Lancang-Mékong (CLM), il s'est félicité de la dynamique positive des relations sino-thaïlandaises.

M. Li a appelé les deux parties à des efforts conjoints pour faciliter le bon déroulement de ce projet, et pour faire progresser la coopération dans d'autres domaines.

Le premier tronçon de la ligne, long de 253 km, reliera la capitale thaïlandaise Bangkok à la province de Nakhon Ratchasima, dans le nord-est du pays. La Chine est chargée de la conception de la voie ferrée, de la supervision des travaux, ainsi que la fabrication des trains et des équipements de signalisation.

MM. Li et Prayut se sont engagés à cette occasion à continuer à promouvoir la coopération bilatérale entre les deux pays.

La Chine souhaite synchroniser son initiative "la Ceinture et la Route" avec la construction du Corridor économique oriental, lancé par la Thaïlande, mais aussi renforcer la coopération dans des domaines tels que le commerce, le tourisme et les technologies, a affirmé M. Li.

M. Prayut a quant à lui souligné que la Thaïlande et la Chine avaient un vaste potentiel de coopération. La Thaïlande suit de près la stratégie de développement de la Chine, basée sur l'innovation, et espère pouvoir apprendre son expérience, a-t-il ajouté.

La deuxième rencontre des dirigeants de la CLM s'est tenue mercredi à Phnom Penh, réunissant les dirigeants des six pays riverains - le Cambodge, la Chine, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam. F