Les nouveaux engagements du président chinois Xi Jinping en matière de l'approfondissement de la réforme et de l'ouverture durant son voyage dans la province chinoise de Hainan (sud) ont injecté de la vitalité à la mondialisation économique, alors que le monde est troublé par de graves incertitudes concernant le protectionnisme croissant.

Cette semaine, M. Xi a prononcé un discours lors de la conférence annuelle du Forum de Boao pour l'Asie, inspecté le développement de la province de Hainan, et prononcé un discours lors d'un rassemblement pour commémorer le 30e anniversaire de la fondation de la province de Hainan et de la Zone économique spéciale de Hainan.

Les nouvelles mesures annoncées par M. Xi, allant de l'élargissement de l'accès au marché à la décision de développer Hainan comme un port de libre-échange, ont rassuré le monde sur le fait que la Chine accélérerait sa réforme et son ouverture, qui ont été lancées par Deng Xiaoping en 1978 et qui ont libéré une importante productivité en Chine.

Les succès de la Chine au cours des quatre dernières décennies, incluant une croissance annuelle moyenne de 9,5%, la modernisation des infrastructures majeures et de la technologie, ainsi que la stabilité à long terme, ont non seulement changé ses relations avec le monde, mais offert également un paradigme aux autres pays pour atteindre l'ouverture et la prospérité.

Les expériences ont montré que la mondialisation économique, une suite naturelle des progrès de la productivité et de la technologie, peut stimuler le développement économique mondial, promouvoir le flux des produits de base et des capitaux, et aider à protéger les intérêts communs de tous les pays.

Prenons par exemple le développement de Hainan : le PIB de Hainan est passé de 5,7 milliards de yuans (environ 908 millions de dollars) en 1987 à 446,3 milliards de yuans en 2017 grâce à la réforme et l'ouverture, avec un PIB par habitant multiplié par 14 à 7,179 dollars.

Cette île, qui abritait autrefois des pêcheurs et des paysans pauvres, est aujourd'hui un exemple vivant de l'engagement de la Chine dans l'avenir et une preuve évidente du progrès apporté par l'ouverture.

La réforme et l'ouverture représentent un choix stratégique clé déterminant le destin de la Chine, et correspond à la tendance mondiale du développement, de la coopération et de la paix. La Chine ne fermera pas ses portes au monde. Le pays sera de plus en plus ouvert.

Les mesures spécifiques et réalisables dévoilées durant le déplacement de M. Xi à Hainan offrent une base tangible au monde pour penser que la Chine a bien l'intention de faire en sorte que toutes les grandes initiatives de l'ouverture deviennent réalité, tôt ou tard.

Par exemple, la Chine réduira les restrictions pour les capitaux étrangers des industries automobile, navale et aéronautique. Cette année, le pays baissera également de manière considérable les droits de douane sur les importations des véhicules, et s'efforcera également d'effectuer des progrès plus rapides en vue de l'adhésion à l'Accord sur les marchés publics de l'OMC.

Toutes ces mesures ont montré la sincérité de la Chine concernant le fait que les résultats des efforts de l'ouverture bénéficieront à toutes les entreprises et à tous les peuples en Chine et dans le monde.

Les progrès ne sont pas aussi faciles que les désirs du peuple d'autant plus que les changements politiques dans les grandes économies, et leurs retombées créent des incertitudes et un protectionnisme croissant.

Mais la Chine n'hésitera pas face aux difficultés et aux défis.

Le pays tendra la main à tous ceux qui souhaitent une relation économique gagnant-gagnant. Le temps prouvera qu'il s'agit d'une bonne cause qui mérite tous les efforts, tant pour la Chine que pour le monde.