Formation aéronavale de combat, sous-marins nucléaires et destroyers font la fierté de la flotte.

Le nouveau matériel aperçu lors de la parade navale de jeudi dernier représente les accomplissements de la marine chinoise dans sa volonté de modernisation, affirment les observateurs militaires.

Le capitaine Cao Weidong, un chercheur de l’Institut de recherche et d’études militaires navales de l’Armée populaire de libération (APL), a déclaré que la marine chinoise bénéficiait d’un grand nombre d’armes nouvelles ayant des capacités avancées depuis les cinq dernières années. Par ailleurs, le nouveau matériel présente une capacité plus grande d’information et des systèmes optimisés d’opération conjointe, permettant de mieux mettre en œuvre des opérations conjointes sophistiquées.

Le regroupement varié de navires, de sous-marins et d’avions en différents groupes de frappe lors de cette parade symbolise la capacité renforcée de la marine chinoise à coordonner et à intégrer des éléments multiples en missions de combat.

L’apparition d’une nouvelle génération de sous-marins nucléaires et d’une formation aéronavale de combat indique que la marine est désormais capable de mettre en œuvre des opérations de longue portée.

Pour Cui Yiliang, le rédacteur en chef du magazine Modern Ships, la marine chinoise a présenté la quasi-totalité de ses nouveaux matériels produits au cours de ces dix dernières années. Elle est désormais capable de réaliser toute sorte d’opération navale, des frappes stratégiques aux assauts amphibies.

Les avancées technologiques des forces sous-marines de Chine étaient évidentes au cours de cette parade, indique Cui Yiliang: « Les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins impliqués dans la parade sont de dernière génération et comportent de nombreuses améliorations comparés à leurs prédécesseurs. Vous pouvez voir à la conception de la coque, que la Chine a réalisé de grandes avancées dans les sous-marins nucléaires. Ces nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque sont apparemment capables de lancer des missiles de croisière. Dans le même temps, certains sous-marins d’attaque à propulsion classique présents lors de cette parade ont été équipés avec un système de propulsion anaérobie avancé, qui rend ces navires plus discrets. »

Pour Wu Peixin, un analyste du secteur de la défense basé à Beijing, la marine chinoise a rattrapé son retard avec la marine américaine de manière rapide et continue en matière de capacités technologiques et opérationnelles de son matériel: « Il y a dix ans, il aurait été inimaginable d’avoir une formation aéronavale complète et de pouvoir la déployer au cours de la décennie suivante. Il aurait également semblé improbable si quelqu’un avait dit que nous mettrions en service un porte-avions construit entièrement en Chine, ainsi que plusieurs autres frégates parmi les plus puissantes au monde. »

Pour illustrer l’amélioration de l’arsenal de la marine chinoise, Wu Peixin cite le CNS Changsha, un destroyer lance-missiles de type 052D, qui a transporté le président Xi Jinping au cours de la parade.

La classe 052D est l’escorte navale la plus puissante déployée par la marine chinoise. Celle-ci présente un déplacement de près de 7000 tonnes, ainsi qu’une grande variété d’armements, dont un canon simple de 130 mm et un système d’arme rapproché, mais également 64 cellules de lancement vertical contenant des missiles anti-aériens longue distance HHQ-9 et des missiles de croisière antinavires YJ-83. La puissance de combat d’un seul navire de type 052D équivaut à la puissance combinée de plusieurs modèles précédents.

Jeudi dernier, la marine chinoise a effectué sa plus grande parade navale au large des côtes méridionales de la province de Hainan, pour marquer les accomplissements réalisés au cours de ces dernières années.

Cet événement spectaculaire, impliquant plus de 10000 membres de la marine, fut la cinquième parade de la marine chinoise et la première en mer de Chine méridionale. La dernière parade navale avait eu lieu en 2009.

Une flotte de 48 navires et sous-marins, incluant le porte-avions CNS Liaoning, ont pris part à cette démonstration sans précédent de la puissance navale chinoise. Six sous-marins nucléaires, dont deux équipés de missiles nucléaires intercontinentaux, étaient présents au cours de cette parade.

Soixante-seize aéronefs de la marine ont survolé la parade, incluant des hélicoptères, des avions de chasses, des bombardiers et des avions de guerre électronique.