Au bout de seize jours et une distance parcourue de 11 000 km, le premier train de fret Chine-Belgique parti de Tangshan est arrivé à Anvers.

Le train transportant 41 conteneurs, qui a quitté Tangshan le 26 avril, a été accueilli officiellement samedi 12 mai à Anvers. La liaison ferroviaire directe entre la Chine et la Belgique fait partie de l'initiative chinoise des Nouvelles Routes de la soie, « la Ceinture et la Route ».

En ouvrant une nouvelle voie rapide vers la Chine, l'initiative offre de nombreuses opportunités au développement des relations commerciales sino-belges.

Déchargement du train à Anvers, le 12 mai 2018.

Luc Arnouts, directeur des réseaux internationaux de l'Autorité portuaire d'Anvers, a déclaré lors de la cérémonie d'accueil que cette liaison ferroviaire directe place le port d’Anvers sur la carte des Nouvelles Routes de la soie et renforcera les liens avec la Chine. « Nous travaillons depuis longtemps sur ce projet, qui représente un jalon important dans nos relations commerciales avec la Chine », a-t-il déclaré.

Déchargement du train à Anvers, le 12 mai 2018.

« L'arrivée du premier train de marchandises Chine-Europe allant de Tangshan à Anvers est un moment historique qui aura un impact profond et positif sur la coopération sino-belge », a déclaré Guo Jianjun, conseiller économique de l’ambassade de Chine en Belgique.

Le train a traversé le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne et l'Allemagne avant d’atteindre sa destination. Il s’agit du premier service ferroviaire direct reliant la Chine à Anvers.