Xu Chengbin (2e gauche), vice-directeur du Centre de recherche de la société de conseil China International Engineering Consulting Corporation (CIEEC) et expert dans la rédaction de normes internationales de PPP à l’UNECE, partage le modèle de PPP de Gu’an.

Lors d’un forum international sur les PPP plaçant les personnes au premier plan organisé du 7 au 9 mai par la Commission économique pour l’Europe des Nations unies (UNECE) à Genève en Suisse, la nouvelle Cité industrielle de Gu’an faisait partie d’une liste de 60 dossiers de développement durable en partenariat public-privé (PPP) réalisée par l’ONU.

Parmi les cinq dossiers chinois recensés, le projet de PPP de Gu’an était le seul qui comportait un développement urbain global.

Ce forum de trois jours sur le thème « Passer au niveau supérieur : répondre aux défis de l’Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable par le biais des partenariats public-privé plaçant les personnes au premier plan » a rassemblé près de 300 délégués de gouvernements, d’organisations internationales, de sociétés de conseils en PPP, d’organisations non-gouvernementales, de cabinets juridiques, ainsi que d’institutions financières et académiques, provenant de 70 pays et régions.

« Un bon projet de PPP doit être bénéfique à toutes les parties prenantes, explique Xu Chengbin, le vice-directeur du Centre de recherche de la société de conseil China International Engineering Consulting Corporation (CIEEC). Le projet de Gu’an, qui combine le développement global avec les opérations professionnelles et l’intégration ville-industrie, ne bénéficie pas seulement à la population locale, mais il permet aussi de faire avancer le développement durable. »

Ainsi, le projet coïncide avec le principe de placer les personnes au premier plan pour que les modèles de PPP soient couronnés de succès, note Xu Chengbin, qui est également un expert dans la rédaction de normes internationales de PPP au sein de l’UNECE.

La nouvelle Cité industrielle de Gu’an est située à 50 km au sud du centre de Beijing. Avant le lancement du projet en 2002, elle abritait une population de 380 000 habitants et était l’un des xian les plus pauvres dans la province de Hebei, avec un PIB par personne avoisinant les 1000 dollars (844 euros).

Aujourd’hui, la population du xian atteint les 500 000 personnes avec un PIB par habitant dépassant les 7300 yuans. Par ailleurs, Gu’an fait désormais partie des trois xian les plus concurrentiels de la province.

Bruno de Cazalet, membre du Conseil consultatif sur les PPP de l’UNECE, reconnaît que la nouvelle Cité industrielle de Gu’an est un projet magnifique de PPP.

En avril 2016, Geoffrey Hamilton, le directeur du programme des PPP au sein de l’UNECE, a indiqué que la nouvelle Cité industrielle de Gu’an coïncidait avec les objectifs des Nations unies de réduction de la pauvreté et de prospérité commune. Lors d’une visite d’inspection de la nouvelle cité, M. Hamilton a reconnu le rôle du projet dans l’amélioration de l’éducation et des soins au niveau local, et ajouté que cette nouvelle cité était un modèle pour le développement durable plaçant les personnes au premier plan.

Aujourd’hui, le modèle de Gu’an a été largement répliqué. De nouvelles cités industrielles construites par l’entreprise China Fortune Land Development (CFLD), le promoteur et l’opérateur derrière le projet de Gu’an, ont été établies à travers treize provinces de Chine et exportées vers six autres pays.